Accueil > A la une

A la une RSS des A la une

11 décembre 2017

A la recherche des réseaux de pollinisation invisibles

Les réseaux de pollinisation qui façonnent la biodiversité terrestre sont menacés par les changements globaux, en particulier par le déclin général des insectes et de certaines espèces de plantes. Il est donc urgent de bien connaitre leurs caractéristiques structurales et fonctionnelles, lesquelles déterminent la stabilité et la dynamique de ce mutualisme. Une équipe de chercheurs du Laboratoire Évolution et Diversité Biologique de Toulouse (EDB – CNRS / Université Toulouse III-Paul Sabatier / ENSFEA / IRD) a réalisé les premiers réseaux de pollinisation à l’aide de données génétiques de metabarcoding1 et comparé leurs caractéristiques à celles de réseaux basés sur l’observation visuelle des taux de visites, approche traditionnellement utilisée. Dans un article paru dans la revue Scientific Reports, elle montre que le metabarcoding donne une image très différente des réseaux de pollinisation réalisés à l’échelle des espèces de plantes et pollinisateurs. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives pour mener des études macro-écologiques et ainsi mieux comprendre les effets des changements globaux sur les interactions entre les plantes et leurs pollinisateurs.

Lire la suite

8 décembre 2017

De l’épuisette à la tablette

Une base de données, centralisant toutes les connaissances sur la répartition spatiale des poissons d’eau douce dans le monde, vient de voir le jour. Elle remplacera bientôt les recherches sur des sources documentaires dispersées, voire des expéditions sur des terrains déjà échantillonnés.

Lire la suite

8 décembre 2017

Comprendre la variation de la réponse à une infection

Dans un article du journal eLife sorti le 12 Octobre 2017, David Duneau (EDB) et Jean-Baptiste Ferdy (EDB) étudient pourquoi des individus génétiquement identiques et partageant le même environnement survivent pourtant différemment à une infection. A l’aide d’une approche multidisciplinaire mêlant infections expérimentales, génétique fonctionnelle et outils mathématiques, ils ont étudié la dynamique bactérienne au cours de l’infection de mouches Drosophila et ont montré que le hasard, ou plus exactement de petits évènements non contrôlés, peuvent influencer grandement la probabilité de résister et survivre à une infection.

Lire la suite